Rechercher
  • Amelia Melodiadestrellas

Les Vayus

Dernière mise à jour : 3 mai 2019


Les vayus sont les vents dans le corps.

Une fois les postures bien comprises, que se passe-t'il dans le corps?

Comment approfondir notre pratique?


Nous respirons sans même y penser, constamment, remplissant nos poumons d'air et de vitalité, et chaque expire, nettoyant le corps de toxines. Pourtant, tellement plus se passe avec la respiration; connecté à un vaste réseau complexe d'énergie, elle nourrit le corps et l'esprit.

Sans efforts conscients, nous maintenons la température du corps, la circulation sanguine, la digestion et l'élimination des déchets accumulés dans le corps; puis nous pensons, avons des idées, des intuitions..

Selon la tradition yogic, chaque vayus joue un rôle et supporte le corps et l'esprit dans l'intégrité et la santé de son système énergétique.


Selon moi les vayus sont super importants et transforment vraiment la pratique et la vie quotidienne!

En connectant aux Vayus, nous pouvons amener équilibre au corps.


••• Prana Vayu

Prana veut dire vitalité, force de vie. Il se trouve partout; dans l'air, l'eau, les éléments, la nourriture, nos relations... Le prana est là en permanence, et notre capacité à recevoir cette force de vie, est selon moi une de nos plus grande liberté. Ce Vayu est au centre de tout ce qu'on reçoit, du mouvement qui entre.

Comment est-ce qu'on se nourrit? Qu'est ce qu'on absorbe par la bouche mais aussi par tous nos sens?

Trop de stimulation peut affaiblir ce vayu! Besoin de silence, de calme.

J'aime focusser sur la respiration du diaphragme pour plonger dans les ressentis de la respiration. Approfondir la qualité de l'inspire et à l'expire, au lieu de sortir ce qui nous sert plus, d'intégrer la puissance du souffle dans le corps.


Inspire: recevoir dans les poumons, le coeur, la vitalité.

Expire: gardant l'attention à l'intérieur, laisser le souffle nourrir pénétrer plus profondement au centre de soi, peut-être remonter jusqu'au 3e oeil. Nous pouvons aussi visualiser une lumière blanche nourrissante, apaisante.


- Location: Plusieurs situe Prana Vayu dans les poumons, le centre du coeur (anahata chakra), alors que d'autre au 3e oeil (ajna chakra)

- Imbalance : un prana vayu trop actif, qui reçoit trop amène une surexcitation non enraciner, un trop plein, de l'anxiété, des pensées agités. Alors qu'un prana vayu sous-utilisé peut mener à de l'isolation, de l'anorexie, un refus de se nourrir pas juste sur le plan physique.

- En pratique : toutes les flexions arrières, la chaise, Savasana, mais surtout la méditation, la conscience du souffle, de la respiration nourrissante.

••• Apana Vayu

Il gouverne l'élimination ( urine, excréments, menstruations) ,non seulement physique, mais aussi énergétique, mental, émotionnel. En relation avec prana vayu, il est son opposé; ils travaillent ensemble!

Il est important de choisir de quoi on se nourrit sous tous les niveaux, mais si on n'utilise ou ne dirige pas cette énergie soit en l'enracinant ou en l'expulsant du corps, un surplus est généré, d'où l'importance d'un vent apana équilibré.

Selon moi, un surplus d'énergie non consumer peut créer une stagnation qui peut rendre ''overwhelm'' ou anxieux, ou nous faire réagir de façon abrute et même se transformer en maladie. Plus nous nous permettons d'éliminer au fur et à mesure, plus la fluidité est dans le corps, et moins ''toxics'' nous sommes. (sur tout les plans)


- Location: Situé dans la région pelvienne, mais avec direction descendant, d'enracinement et d'expiration.


- Imbalance: Si trop actif, on assimile pas, on veut toujours plus car on ne prends pas le temps de recevoir l'information, le nourrissement, et on élimine trop tout, trop vite; Souvent généré par le stress et le manque de repos. Si inactif, des stagnations s'installent, donc blocages et éventuellement maladies. Ces stagnations d'énergies peuvent générer de l'anxiété, des pensées, émotions, réactions spontanées et non-centrées, non-désirées. Selon moi et mon expérience, j'associe ce vayu et son imbalance, aussi à la boulimie.


- En pratique: Tout ce qui est enracinant, à l'expire, diriger ''l'énergie'' vers le centre de soi, le centre de la terre. Expirer par la bouche. Activer la région du sacrum , du bassin et de l'abdomen; des roulements du bassins, kapalabhati ( respiration de feu) , squat, respiration profonde dans le ventre, cuisse sur le ventre, mais surtout une direction interne d'activation et d'utilisation de l'expire.



••• Samana Vayu

Vent au service de la digestion, de l'assimilation, il nous aide à intégré la réalité, à absorber et digérer la nourriture, les expériences, les émotions. Il sépare les nutriments des toxins. Nous vivons dans une société qui mets beaucoup d'importance sur le faire, pourtant , dans le non-faire, notre énergie vitale se tourne vers l'intérieur et supporte nos organes et la régénération. Selon moi, Samana vayu est d'une importance primordial; car même si on se nourris du meilleur, si on n'assimile pas, ça sert à rien! Il est le vent de l'équilibre, de la balance, du calme.

Il est le milieu entre prana vayu et apana vayu.


- Location : Dans l'abdomen, il bouge en circonférence, de l'extérieur à l'intérieur.


- Imbalance : Lorsqu'il hors balance, souvent par un stress ou une vie trop agité ou trop remplie, sans temps d'intégration, il y a mal-absorption, problème digestif, obésité, mal-nutrition. Le tout crée un stress constant sur le corps qui se sent en manque et cherche sans cesse à retrouver équilibre. Pour retrouver balance à l'interne on peut activer notre feu de la digestion mais aussi, favoriser Un mode de vie avec des temps de repos, de la méditation, de l'exercises modérés, des temps d'introspection comme une marche en nature ou du temps d'écriture...


- En pratique: Activation du feu digestif ; tout ce qui est torsion, salabhasana, dhanurasana, paschimottasana, etc. L'inspiration par la narine droite et expiration de la narine gauche; Surya Bedha, respiration solaire, est un bon pranayama pour activer ce vent et amener vitalité au corps entier.



••• Udana Vayu:

Vent de l'expression, de la communication, mouvement qui monte. Relié au centre, chakra de la gorge, il régularise les hormones en cohérence avec la glande thyroïde et parathyroïde. Ce vent gouverne notre capacité à vivre notre vérité, se tenir dans son centre et grandir vers notre potentiel. Il supporte le mental et l'approvisionnement au cerveau et nourris notre confiance et notre assurance.


- Location: du diaphragme à la gorge, vent montant.


- Imbalance: Dans le manque; Peur de s'exprimer, voix faible, difficulté à se faire comprendre, dépression, manque de créativité. Dans l'excès, parler pour rien, manque d'écoute, manque de justesse , agitation mentale.


- En pratique: chanter, ommer / asanas pour les épaules, le cou, inversions (surtout à la fin de la pratique; le pont, chandelle, poisson)/ s'assurer du bon fonctionnement des autres vayus car il est le résultat de ces vents qui montent / pratiquer des mouvements avec le verou du cou Jalandhara Bandha.



Vyana Vayu: Vent distributeur d'énergie, de l'expansion .

Vyana est directement lié à tous les autres vents du corps. Il gouverne le tout du centre du coeur à la périphérie de corps entier. Il assure la circulation et le tissage de chaque cellule du corps.


- Location: Dans le coeur, il englobe le corps dans sa totalité, l'éco-système du corps Système circulatoire, sanguin et lymphatique.


- Imbalance: Il est le roi de la balance, donc quand il est en déséquilibre, tout semble en déséquilibre: mental, émotions, corps...


- En pratique: Posture debout, inversion, yoga qui inclus les bras qui sont extension du coeur. Anuloma Viloma, le pranayama alternant de la narine est un bon exercise pour retrouver équilibre. La contemplation aide aussi à retrouver un certain équilibre dans nos modes de vie débordés.


Hésite pas si tu as des questions à me contacter !

Namaste





références: https://www.himalayaninstitute.org/

https://yogainternational.com/article/view/the-5-prana-vayus-chart

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout