Rechercher
  • Amelia Melodiadestrellas

Un 3% de plus. Offrir au plus grand que soi.




Quand le tout semble insupportable.

Quand j'ai l'impression de faire de mon mieux, de tout avoir essayé et que ça revient encore.

Quand j'aimerais la solution efficace maintenant pour que ça se transforme maintenant.


Retrouver la confiance au ressenti.

À la simplicité d'être avec ce qui est.

Dans la confiance du timing divin.

Dans la puissance de relationner avec la douleur.

Dans sentir qu'on est pas seul.

Dans cultiver la présence.


Le tout qu'une invitation encore plus grande à s'ouvrir à '' Dieu''.

Au soutien de la vie.


••••••••••••


Je crois que ça nous ai tous déjà arrivé, avec différents sujets et situations...

Mais de se rendre au bout du bout de ce qu'on sent qu'on est capable.

Certains vont nommer ce passage comme une initiation...

( d'autres comme s.p.m :p))


Faire face à cette partie de moi qui veut une solution.

Qui veut faire, transformer.

Qui en peut plus de se sentir comme ça.


Voilà des années qu'avec les voyages j'attrape des parasites, qu'avec l'anxiété, j'inflamme.

J'ai tout lu, tout essayé dit la voix interne.

Pourtant, rien ne semble vraiment fonctionner.


Encore, des problèmes de ventre.

Et pour moi, ça prend cette forme, mais ce genre de situation prend différentes excuses pour en arriver à la même place;

Celle de se surpasser dans notre capacité de présence, de surrender, de demande au plus grand de nous supporter.

Car, souvent, lors d'inconfort, on quitte, la présence n'atteint plus l'espace d'inconfort. ce qui coupe encore plus de vie la blessure.

Le calme, la présence, le ressenti, le souffle; transporte la conscience, ''Dieu'' .



Quand nous ne sommes plus capable, c'est une invitation à s'abandonner un peu plus profondement à la grâce de la vie qui nous soutient en permanence.

Quand essayer de se distraire, ou essayer toutes les solutions du monde ne fonctionnent plus, on se retrouve avec comme seule option de ressentir et d'être avec.

Et dans cette profonde vulnérabilité, on se donne la permission de se faire supporter par la vie elle même.

On se remet dans les mains de la vie.


Dernièrement, je demande à la vie de me supporter. À Dieu de venir m'aider, de prendre ce que je ne suis pas capable de prendre.

De m'aider à ressentir.

Je crois que dans cette sincère connexion au tout, à dieu, se trouve tout ce qu'on a besoin pour être en paix.




Parles-tu à ''Dieu''?

Que fais-tu quand tu as l'impression d'avoir tout essayé?










35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout